Questions fréquentes

Comment se déroule une séance de sophrologie ?
Toute séance de sophrologie comprend des étapes précises :
  • elle débute par un temps de parole entre le sophrologue et son patient permettant au patient d’exprimer son état général du moment et de formuler ses attentes et ses désirs d’évolution.
  • l’exercice sophrologique : guidé par la voix du sophrologue, des exercices destinés à déclencher des sensations et un vécu corporel dans un niveau de conscience particulier, situé entre veille et sommeil sont proposés au patient en adéquation avec sa demande. Chaque exercice est pratiqué avec une intention particulière.
  • le dialogue post-sophronique : après la séance, le sophronisant va verbaliser ses ressentis et ainsi prendre conscience des sensations perçues et déclenchées par les exercices.
  • les consignes : le bénéfice de la sophrologie est lié à la pratique, à l’entrainement. Les exercices sont simples et peuvent se pratiquer quotidiennement, à tout moment de la journée, à raison de quelques minutes par jour.
De combien de séances vais-je avoir besoin ?
Le nombre de séances varie en fonction de la demande du patient et de son entrainement personnel entre les séances qui lui permet de bien intégrer les exercices proposés. En principe, huit à douze séances sont nécessaires pour répondre à un besoin spécifique.
Pourquoi l’entrainement est-il si important ?
La sophrologie nécessite un entrainement régulier. Il sert à acquérir des capacités qui développeront des potentiels permettant de mieux gérer les différentes situations de la vie quotidienne. Le sophrologue transmet un ensemble de techniques au sophronisant qui les intègre au fur et à mesure des séances et s’achemine en toute autonomie vers sa propre pratique. Il apprend donc à se passer  progressivement du sophrologue.
Comment puis-je m’entrainer ?
Dans un premier temps vous pourrez vous entrainer en écoutant les enregistrements des séances que je vous adresserai par mail. Une fois les exercices intégrés (je rappelle qu’il s’agit d’exercices simples et rapides),  vous pourrez les appliquer très facilement dans votre quotidien.
Quelle est la différence entre les séances individuelles et collectives ?
Les séances en groupe correspondent à des demandes d’équilibre, de réflexion personnelle. L’individuelle correspond plus au traitement d’une difficulté identifiée. Toutefois l’association des deux, à doser au cas par cas, peut s’avérer être très fructueuse. Le cout d’une séance est également variable entre les deux formules.
Comment choisir son sophrologue ?
Le métier de sophrologue n’étant pas règlementé, il convient de vous renseigner sur les diplômes et certifications obtenus par le sophrologue, qui devrait afficher clairement sur son site internet l’intitulé de sa formation et les références de l’école où il a été formé. Vous pouvez vous rendre sur le site internet de l’école pour vous faire une idée de la qualité du programme de la formation proposée, sa durée, ses formateurs. Vérifiez que le sophrologue soit adhérent d’une organisation professionnelle (syndicat, fédération) garantissant le professionnalisme de leur formation et le respect d’un code déontologique.
La sophrologie peut-elle guérir ?
Le sophrologue ne concurrence pas un professionnel de la santé. Il ne pose pas de diagnostic et n’influence pas les choix thérapeutiques de ses patients. Néanmoins, la sophrologie peut être un accompagnement de la médecine traditionnelle dans le traitement de certaines pathologies. Dans ces cas, elle est pratiquée par un sophrologue non médecin en coordination avec les autorités médicales. Le sophrologue ne combat pas le mal-être ou la douleur, il travaille sur le positif et développe le bien-être, le mieux vivre.
La sophrologie est-elle remboursée ?
Certaines complémentaires remboursent les séances de sophrologie. Renseignez-vous auprès de votre complémentaire pour plus d’informations.
Quels sont les champs d’application de la sophrologie ?
La sophrologie tient une place importante en matière d’éducation, de prévention, et de promotion de la santé dans :
  • Le monde de l'entreprise : gestion du stress et des conflits, travail posté, prévention des T.M.S., fatigue.
  • Le milieu sportif : sport individuel ou d'équipe. Voir les résultats dans le sport de haut niveau.
  • La préparation à la maternité et à la parentalité.
  • L'enseignement, de la maternelle aux études universitaires : lutte contre l'échec scolaire, préparation aux examens, préparation à la vie active.
  • Difficultés relationnelles entre les parents et leurs leurs enfants.
  • Adolescents en difficultés
  • Réinsertion professionnelles, revalorisation des potentiels, préparation aux entretiens d'embauche.
  • Préparation et accompagnement à la retraite. (Cette liste n'est pas exhaustive.)
Dans le domaine clinique, la sophrologie est largement utilisée en complémentarité des soins dispensés aux patients. Elles s'avère être une méthode appréciée dans les hôpitaux, cliniques, centres anti-douleurs, unités de soins palliatifs, centre d'alcoologie, centres de cure et post-cure, centres de réadaptation fonctionnelle, thalassothérapie, centres de gériatrie, etc.
La pratique de la sophrologie est-elle similaire à des séances d’hypnose ?
La sophrologie est née de la rencontre de plusieurs techniques telles que le yoga, le bouddhisme, le zen, la relaxation et l’hypnose. Bien qu’inspirée par cette pratique, la sophrologie se démarque sur plusieurs points : elle vise tout d’abord à développer l’autonomie du patient, dont l’accompagnement est davantage centré sur la personne que sur le problème. Alors que l’hypnose s’intéresse essentiellement à l’inconscient, la sophrologie est définie comme la science de la conscience.
A partir de quel âge peut-on consulter un sophrologue ?
La sophrologie s’adresse aux enfants à partir de 7 ans. Les exercices sophrologiques s’adaptent au monde de l’enfance sous forme de jeux, de conte et permettent de travailler sur le manque d’attention, de concentration ou de mémoire, des problèmes de sommeil, d’angoisses etc…